Il existe deux sortes de chevaux de course dont la spécialité est le Galop : les Pur-Sang (PS) et les Autres que Pur-Sang (AQPS), ou autrement French Chaser.

 

  • Les Pur-Sang

Les chevaux PS sont le résultat d’un élevage sélectif commencé au XVIIe et XVIIIè siècle en Angleterre en croisant des juments locales avec des étalons étrangers, principalements arabes. Le pedigree de ces chevaux peut être tracé depuis leurs origines. Les premiers Pur-Sang ont été importé en France dès la seconde moitié du XVIIIè siècle. L’élevage français s’organisa principalement en Normandie, dans l’Orne et le Calvados principalement, certainement pour faciliter les échanges avec l’Angleterre et ses éleveurs de Pur-Sang.

 

Les Pur-Sang sont classés en quatre catégories :

  • le Sprinter ou Flyer : élevé pour courir de courtes distances, de 800 à 1200m.
  • le Miler : spécialisé dans les courses de 1600m.
  • le Classique : court sur des distances de 2400m.
  • le Stayer : parcourt des distances de 3000m et plus.

En dépit de leur grande performance en terme de vitesse, les PS restent des chevaux très sensibles, et nécessitent beaucoup d’attention et de précaution.

 

  • Les Autres Que Pur-Sang

Les chevaux Autres Que Pur-Sang (AQPS), ou autrement appelés « Demi-Sang », sont le résultat d’un croisement entre un Pur-Sang et un cheval d’autres races de sang présentes en France, telles que Selle-Français, Anglo-Arabe, etc. Ces croisements remontent au XVIIIè siècle, et la race est officiellement reconnue le 11 février 2005.

Ces chevaux trouvent leur origine dans la recherche d’un cheval performant dans les courses d’obstacles. Les AQPS sont comparables aux PS par leur morphologie et leur caractère, mais ont une meilleure endurance et solidité tout en restant cependant moins rapide que ces derniers. Les AQPS sont donc des chevaux destinés aux courses d’obstacles, même si certaines courses de plat leur sont réservées. Il reste à souligner que face aux PS, les AQPS n’ont que peu de chance de l’emporter dans une course de plat.